Bookmark and Share

RWANDA

The Blessed Virgin Mary appeared in Kibeho, Rwanda, between 28 November 1981 & 28 November 1989 (the apparitions have since been recognised by the Church). The first to see Our Lady was Alphonsine Mumureke (aged 16); several months later Mary also appeared to Natalie Mukamazimpaka (17) & Marie-Claire Mukamgango (21).

Pope Saint John Paul II was a pilgrim to Rwanda in 1990 during his 49th apostolic journey.

Here below are responses to Totus2us podcasts given by Rwandans
- many thanks to you  ♥

To download the free mp3 Totus2us audio recordings individually, right/double click on the blue play buttons.

Sister Asterie      

"Mary is a mother to me. I love her because she loved me first. She has been really a mother of mercy and compassion throughout my life, in particular my story, during my history in Rwanda."

Soeur Asterie, a Religious of the Assumption, gives her response in English and Kinyarwanda. The song she sings to Mary was composed by one of the visionaries in Kibeho.

If you'd like to give your something about Mary,
please do get in touch with the Totus2us team

- as well as hopefully bringing you joy,
you'd be really helping Totus2us   ♥

Totus tuus ego sum et omnia mea tua sunt.
Accipio te in mea omnia. Praebe mihi cor tuum, Maria. - St Louis de Montfort

"I am totally yours and all that I have is yours.
I accept you for my all. O Mary, give me your heart.”

Pope Saint John Paul II took his motto Totus Tuus from this quote.

Le sanctuaire Notre-Dame des sept Douleurs à Kibeho

Kibeho est une petite localité  du sud du Rwanda, dans l'actuel district administratif de Nyaruguru, à  162 km de la capitale du pays, Kigali. Mais Kibeho est aussi le nom de l'une des paroisses du diocèse de Gikongoro, fondée en 1934 et dédiée à la Mère de Dieu. Aujourd'hui la paroisse de Kibeho est surtout connue comme un lieu d'apparitions mariales et de pèlerinage, reconnus par l'Eglise. Les apparitions de Kibeho commencent le 28 novembre 1981 et prendront fin le 28 novembre 1989.  La première voyante est une jeune fille de 16 ans, Alphonsine Mumureke qui  eut ses visions alors qu'elle se trouvait au collège.  Professeurs et élèves avaient du mal à la croire et beaucoup se moquaient d'elle. Mais quelques temps plus tard d'autres jeunes filles du collège affirment avoir elles aussi des visions: Natalie Mukamazimpaka, âgée de 17 ans, qui verra la Vierge pendant près de deux ans  à partir du mois de janvier 1982, et Marie-Claire Mukamgango, de 21 ans, dont  les apparitions de la Vierge dureront du mois de mois de mars au mois de septembre 1982. A Marie-Claire Marie confiera la mission de répandre dans l'Eglise le Chapelet des Sept douleurs de la Vierge. Quatre autres témoins sont signalés mais ces derniers ne seront pas retenus dans la reconnaissance officielle de l'Eglise. Pour six témoins, les apparitions s'interrompent en 1983,  seule Alphonsine continuant à avoir des visions le 28 novembre de chaque année, jusqu'en 1989.  A tous ces témoins Marie se présente sous le nom de « Mère du Verbe » (En langue locale: « Nyina Wa Jambo »)A Kibeho, le message livré par Marie est un appel urgent au monde .. Un appel au repentir et à  la conversion des cœurs, à la prière sincère, à aimer et vivre une foi vivante. Mais il est surtout un appel à la réconciliation. Marie appelle à renoncer au péché,  déplore tout ce qui est idolâtrie, manque de respect, matérialisme, hypocrisie et immoralité sexuelle. Marie appelle le monde à changer de vie tant qu'il en est encore temps, le mettant en garde contre les graves conséquences de son état moral actuel. Le 15 octobre 1982 les visions sont effroyables : du sang coulant à flots, des personnes s'entretuant, des cadavres abandonnés sans que personne ne songe à leurs sépultures ... des visions qui s'avèreront prophétiques au vu des drames humains vécus au Rwanda et dans la région des Grands Lacs entre 1994-1995, sur fond de guerre civile entre ethnies Hutus et Tutsis. En quelques mois seulement, au Rwanda,  le génocide aura fait 800.000 morts, dont 3 évêques et plus de 400 prêtres et religieux. Une des voyantes, Marie-Claire est d'ailleurs morte durant le massacre. Le 15 août 1988, l'évêque du diocèse de Butare, Mgr Jean Baptiste Gahamanyi, approuve le culte public et donne au sanctuaire marial de Kibeho  le nom de « Notre-Dame des Douleurs ». Le 21 juin 2001, le Saint-Siège  donne son aval.Prière à Notre Dame des douleurs:"Sainte Marie, Mère des Douleurs, apprenez-nous a comprendre la valeur de la Croix dans notre vie,afin que nous complétions dans notre corps ce qui manque à la Passion du Christ, au bénéfice de son Corps Mystique, qui est l'Eglise.Et, quand il terminera notre pèlerinage sur cette terre, Faites que nous puissions vivre avec vous, éternellement, au Royaume des Cieux. Amen.

Centre Marie de Nazareth - Published on Mar 23, 2012